Une plateforme pour l’avenir

Dans le passé, il existait deux types de plates-formes de gestion pour les systèmes vidéo et autres systèmes de sécurité physique : celles fabriquées par les fournisseurs de matériel, qui offraient des capacités et une évolutivité limitées et qui étaient axées sur les produits du fournisseur, et celles qui permettaient d’intégrer plusieurs marques de plusieurs fournisseurs dans une solution unique. Si les solutions plus modestes et limitées sont toujours disponibles et largement utilisées dans les petites installations, on peut dire, avec un peu de poésie, que les plates-formes de premier plan sont aujourd’hui divisées en deux camps.

Le camp que l’on peut qualifier de plate-forme ouverte permet aux partenaires et aux développeurs d’intégrer à la plate-forme de base à peu près n’importe quel système ou solution tiers, ce qui étend largement son utilisation. L’autre, que nous appellerons une plate-forme unifiée, est contrôlée par une seule entreprise qui veille à ce que tous les systèmes et outils soient intégrés à la plate-forme et fonctionnent de manière optimale. Souvent, ces plateformes permettent encore à des tiers de développer des modules complémentaires, mais limitent l’accès aux « joyaux de la couronne ».

L’intégration améliore la sécurité et les opérations minières

Toujours considéré comme un contributeur essentiel à l’économie locale, le secteur minier sud-africain peut se targuer d’un revenu annuel total de 550 milliards de rands et est l’un des plus gros employeurs du pays. L’économie sud-africaine étant fondée sur l’extraction de l’or et des diamants, ce secteur est une source importante de devises, l’or représentant plus d’un tiers des exportations. L’extraction de l’or en Afrique du Sud représente également plus de 10 % de la production mondiale d’or.

La question de la valeur

N’importe qui peut jeter quelques caméras sur quelques poteaux ou les visser dans un mur et dire qu’il a installé un système de surveillance, mais ce système apportera-t-il réellement une valeur ajoutée ? Les besoins de l’utilisateur final seront-ils satisfaits en termes de sécurité ou pourra-t-il simplement dire qu’il dispose d’un système de surveillance et peut-être obtenir une petite réduction auprès de sa compagnie d’assurance ?